antalya rent a car Google
ehliyet sınav soruları alanya haber
kameralı sohbet
Accueil > International > Actualité Internationale > Arabie Saoudite. Des arrestations massives qui démentent les promesses de libéralisation

Arabie Saoudite. Des arrestations massives qui démentent les promesses de libéralisation

Les autorités saoudiennes ont arrêté au moins une vingtaine de personnes ces derniers jours, et les rumeurs sur d’autres arrestations à venir vont bon train, selon le compte Twitter Prisonniers d’opinion saoudiens. “Cela a commencé par l’arrestation de Salman Al-Awda, un des nombreux prédicateurs qui sont considérés comme un des piliers de l’opinion publique”, rappelle le journal arabe édité à Londres Al-Quds Al-Arabi. Salman Al-Awda est un prédicateur qui avait participé à l’opposition islamiste des années 1990, mais qui avait surtout depuis plusieurs années impulsé des débats importants sur la scène intellectuelle saoudienne, notamment sur les libertés publiques et individuelles.

“Cela illustre à nouveau le mal qu’ont les autorités saoudiennes à supporter toute forme de liberté d’expression”, juge sévèrement le journal, qui rappelle que ces arrestations s’inscrivent dans le contexte d’“informations récentes selon lesquelles on s’approche du moment où le roi Salman cédera les rênes du pouvoir à son fils Mohammed ben Salman, l’homme qui tient en réalité déjà toutes les instances du pouvoir”. C’est précisément Mohammed ben Salman qui avait annoncé l’ambitieux projet de réformes économiques, sous le nom “Vision 2030”.

Emploi et Recrutement en Algérie

Ce projet repose notamment sur “la privatisation de la compagnie nationale de pétrole Aramco, devant entraîner un afflux d’investissements étrangers, ce qui profitera d’évidence aux États-Unis, un ancien allié”.

[Une telle politique d’ouverture économique] exige en principe des règles et lois modernes, respectueuses des droits individuels et qui s’appliqueraient à égalité aux pauvres et aux princes. Cela nécessiterait également une dose raisonnable de liberté d’expression, de respect de l’opinion publique et d’acceptation de la diversité politique et intellectuelle.”

Or “ce qui est écrit sur papier en termes de réformes ne correspond pas à ce qui se passe dans la réalité, conclut le journal. Ce à quoi on assiste, ce sont des revirements qui risquent de faire échouer les ambitieux projets, pour des raisons de politique intérieure aussi bien qu’extérieure.”

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

LA RUSSIE VA RÉDUIRE SA PRÉSENCE MILITAIRE EN SYRIE FIN 2017 : L’opposition radicale aux abois

LA RUSSIE VA RÉDUIRE SA PRÉSENCE MILITAIRE EN SYRIE FIN 2017 Moscou et Riyadh remanient ...

Partages
bypass shell
wacth porn
hacklink mature porn