antalya rent a car Google
ehliyet sınav soruları alanya haber
kameralı sohbet
Accueil > Actualité > Carnet politique 23

Carnet politique 23

Samedi

L’ancien général Mohamed Attaïlia est décédé aujourd’hui à l’hôpital militaire de Aïn Naâdja, à l’âge de 86 ans, des suites d’une longue maladie. Attaïlia, né le 7 octobre 1931 à Guelma, avait occupé plusieurs postes au sein de l’armée, dont celui de chef de la 4e Région militaire (1969-1979) puis de la 1re RM (1979-1988). Le dernier poste qu’il avait occupé était celui d’inspecteur général au ministère de la Défense nationale, de 1988 à 1990. Entre-temps à Paris, Ahmed Ouyahia rencontre des représentants de la communauté algérienne en France. «Vous êtes Algériens à part entière, même si vous avez une autre nationalité», leur a-t-il déclaré.

Ouyahia est revenu sur la polémique née lors de la révision constitutionnelle, relative à l’accès aux hautes responsabilités de l’Etat et aux fonctions politiques aux seuls détenteurs de la nationalité algérienne exclusive, en affirmant que «c’est une règle qui existe dans tous les pays. Mais ceux qui ont créé la polémique n’ont pas dit que tous les emplois, à part une petite liste, sont ouverts à tous nos compatriotes, même binationaux, et la loi est venue confirmer cela», rapporte notre journaliste à Paris. Le Premier ministre ose enfin cette boutade : «J’espère qu’à l’étranger, l’élite algérienne saura être la locomotive de son pays, ce que n’arrive pas à être l’élite nationale à l’intérieur du pays.» On se demande pourquoi ? Comment une élite, celle qui refuse l’allégeance et la rapine, celle qui est pourchassée, humiliée, diffamée, ostracisée, peut-elle jouer pleinement son rôle pour le bien de son pays ?   

Dimanche

Encore une bagarre sur fond électoral : l’élection du président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) de Djelfa ce dimanche était marquée par de violents échanges entre des élus. «Des vidéos diffusées sur internet montrent des élus de l’APW se bousculer et parfois échanger des coups. Un élu du RND a été violemment frappé, rapporte le site Akhbar Djelfa. Deux candidats sont en lice pour le poste du P/APW. Il s’agit de Hakim Aslouni (TAJ) et Bensalem Touissat (FLN), selon la même source», selon notre journaliste. Elle est belle la démocratie ! Elle a tendance parfois à mettre des bleus un peu partout sur le corps électoral et même sur les corps proprement dit. «Quêtez le savoir même jusqu’en Chine», n’est-ce pas ? : «Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et son homologue chinois, Xi Jinping, ont échangé les félicitations suite au lancement réussi du premier satellite algérien Alcomsat-1 depuis la Chine.»

Lundi

Le fameux jeu morbide et dangereux le Blue Whale Challenge (Le défi de la baleine bleue), inquiète les hautes autorités du pays ainsi que les parents. Après le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, et celui des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, c’est au tour de la première responsable du département de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, de réagir «pour appeler les parents à faire preuve de plus de vigilance en surveillant l’utilisation par les enfants de leur smartphone». Selon M. Louh, cité par l’APS, l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication a procédé, en coordination avec les parquets compétents, à l’ouverture d’une enquête judiciaire sur ce jeu vidéo qui pousse les enfants au suicide.

Emploi et Recrutement en Algérie

«La justice s’acquitte de sa mission dans la lutte contre la cybercriminalité, et les premiers résultats de l’enquête font état d’un décès en rapport avec ce jeu, mais pour ce qui est des autres cas de décès, aucun lien n’a été établi à ce jour», affirme le garde des Sceaux tout en précisant que l’enquête suit toujours son cours. Selon le représentant du gouvernement, cet organe de prévention a instruit les fournisseurs d’accès à internet de retirer tout ce qui est lié à ce jeu et qui n’est pas autorisé par la loi. Entre-temps, et c’est passé presque inaperçu alors qu’il s’agit d’une de nos plus précieuses ressources, Hocine Necib, ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, a rappelé qu’en application des directives du président de la République, le gouvernement avait décidé à l’issue d’un Conseil des ministres, tenu en octobre dernier, de permettre l’exploitation intensive des eaux albiennes du bassin hydrographique du Sahara. Intensive ! Enfin, l’Algérie commémore les manifestations du 11 Décembre 1960 réprimées dans le sang par les forces coloniales.

Mardi

«La mobilisation de rue pour la promotion de la langue amazighe de ces derniers jours rappelle une réalité : beaucoup, ou tout, reste à faire pour résoudre définitivement la question  identitaire en Algérie», analyse El Watan. «C’est un message clair aux tenants du pouvoir qui, en reconnaissant le caractère national et officiel de la langue amazighe dans le cadre de la révision constitutionnelle de 2016, croyaient avoir mis fin à toute polémique autour de la question. Ils se sont visiblement lourdement trompés. La constitutionnalisation de cette langue ne suffit pas. Il y a plus important, en l’occurrence la mise en œuvre de cette décision. C’est ce que disent les milliers de personnes qui ont battu le pavé dans les quatre coins de la Kabylie et dans la capitale des Aurès, Batna.» Par ailleurs, on apprend que la première usine en Afrique pour la fabrication d’un médicament d’oncologie (hormonothérapie) pour le traitement du cancer de la prostate et de certaines maladies gynécologiques verra le jour en Algérie. La pose de la première pierre se fera en 2018 et l’usine, un investissement de 20 millions d’euros, sera fonctionnelle en 2021. Il s’agit d’un projet de création d’une joint-venture, dont le contrat de partenariat a été signé à Paris le 7 décembre dernier entre le laboratoire Ipsen, groupe biopharmaceutique et de santé familiale français, et la société algérienne d’investissement Isly Holding.  

Mercredi

Trop gentils les grands messieurs du pouvoir : «A l’effet de permettre à la population de la capitale de s’exprimer sur cette question dans le respect de la réglementation interdisant les marches à travers Alger pour des raisons de sécurité, la salle de la Couple du complexe sportif Mohamed Boudiaf sera mise, le samedi 16 décembre 2017 dans la matinée, à la disposition des associations, partis politiques et citoyens désirant y tenir un rassemblement de solidarité avec la cause palestinienne.» «En parallèle, les autres wilayas répondront favorablement à toute demande locale de tenir, le samedi 16 décembre 2017, d’autres rassemblements de soutien à la cause du peuple palestinien frère», ajoute la même source. Voilà, c’est comme ne reconnaître de l’opposition que celle qui accepte de rentrer au Parlement ! Les autorités ont oublié que la démocratie et la liberté de manifester ou de s’exprimer ne peuvent se limiter au «21X27» !  

Jeudi

Une très bonne nouvelle, le premier long métrage de fiction de la réalisatrice algérienne Sofia Djama, Les bienheureux, a remporté le Prix de la mise en scène au 14e Festival de Dubaï. Le Soir d’Algérie nous apprend que «le président du Sénat, Abdelkader Bensalah, sera aujourd’hui à Rabat pour assister au Sommet des parlementaires arabes. Par contre, on ignore si le président du Sénat algérien va être reçu ou non par le roi du Maroc». Par ailleurs, et sur les ondes de la Chaîne III, l’expert en informatique, Malik Si Mohammed, prévient contre «la manipulation psychologique de masse». Malheureusement, elle est déjà en marche pour terroriser la société et vendre l’image de la stabilité par le système ! Côté APN, «les députés du RND ont exprimé ce jeudi leur colère contre le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Programmé aujourd’hui 14 décembre à l’APN pour répondre à une question orale posée par la députée Amira Slim, le ministre n’a finalement pas fait le déplacement», selon TSA. Entre-temps, les heurts se poursuivent entre gendarmes et manifestants à Bouira. Bon week-end quand même ! 

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Human Rights Watch épingle l’Algérie

“Des lois sur la presse répressives, une dépendance des revenus de la publicité émanant du ...

Partages
%d blogueurs aiment cette page :
bypass shell
wacth porn
hacklink mature porn