antalya rent a car Google
ehliyet sınav soruları alanya haber
kameralı sohbet
Accueil > Algérie > Constantine / Châtiments corporels et abus sexuels dans un orphelinat

Constantine / Châtiments corporels et abus sexuels dans un orphelinat

Le centre pour enfants assistés de la commune de Hamma-Bouziane, dans la wilaya de Constantine, est éclaboussé par un scandale retentissant. Les enfants qui y trouvent refuge subissent des sévices corporels et sont abusés sexuellement dans l’indifférence des services compétents.   

Une enquête menée par les services de sécurité a révélé des faits très graves ayant trait aux conditions de vie insoutenables des pensionnaires, a rapporté le quotidien Liberté hier dimanche.

Plusieurs employés de cet établissement, dont le directeur, ont été auditionnés par les services de la gendarmerie nationale pour actes d’intimidation, châtiments corporels et abus sexuels. Quatre autres employés sont, en outre, poursuivis pour négligence et complicité, dans le cadre d’une autre enquête déclenchée après la chute d’un enfant de 8 ans du deuxième étage de cet établissement, a indiqué Liberté, soulignant que le premier responsable du centre a été relevé de ses fonctions suite à cet incident et remplacé par un ancien directeur impliqué dans une affaire d’abus sexuel sur des orphelins mineurs.

Objets de toutes les déviances, trois pensionnaires de cet établissement ont décidé de porter plainte auprès du Procureur de la République près le tribunal de Ziadia, le 23 août dernier. «Nous étions maltraités, livrés à nous-mêmes, on nous volait nos affaires et on vivait pratiquement grâce aux dons des bienfaiteurs. Le centre de Ziadia, où nous étions hébergés avant d’être transférés à Hamma-Bouziane, était un lieu de vente et de consommation de drogue, et ce, au vu et au su de tous. Le directeur autorisait des personnes étrangères au centre à accéder à l’établissement et à bénéficier des dons destinés aux enfants», a avoué l’un d’entre eux.

Emploi et Recrutement en Algérie

Le trafic de drogue n’est pas la seule pratique répréhensible dans ce centre. Les abus sexuels sont aussi monnaie courante. «J’ai été victime d’abus sexuels et j’ai assisté à des scènes où d’autres enfants l’ont été également. J’avais 13 ans et je ne pouvais rien faire, il n’y avait personne pour nous défendre, car certains éducateurs étaient complices», a-t-il ajouté.

Les faits révélés par deux autres adolescents sont d’égale gravité. Ils évoquent des châtiments corporels et des abus sexuels, du trafic de drogue et des détournement de dons, sans oublier le budget alloué à l’établissement et dont ils n’ont jamais bénéficié. «On abusait de nous, on nous frappait et on nous maltraitait», confiera un autre.

Toujours selon les plaignants, cette maltraitance et ces abus sexuels n’étaient pas pratiqués en catimini par le directeur et les employés du centre, dans la mesure où la Direction des affaires sociales de la wilaya de Constantine (DAS) était au courant de ce qui se tramait à l’intérieur de l’orphelinat. L’un des pensionnaires a d’ailleurs accusé la directrice d’avoir prêté main-forte au directeur du centre de Hamma-Bouziane lorsque ce dernier a procédé au transfert de 18 d’entre eux vers d’autres centres, afin de les disperser pour les dissuader de protester et de porter plainte.

Pour se défendre, la directrice de la DAS soutiendra qu’elle n’était au courant de rien.  «Je ne suis pas au courant de l’existence d’une enquête judiciaire déclenchée par les services de sécurité à ce sujet». Pour sa part, le directeur du pensionnat de Hamma-Bouziane affirmera, quant à lui, qu’il s’agissait d’une manipulation et d’une tentative de déstabilisation dirigée contre lui.

M.M.

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Un recueil de contes populaires algériens en voie d’édition à Oran

Un recueil de contes populaires algériens est en voie d’édition à Oran,déclare la responsable de ...

Partages
bypass shell
wacth porn
hacklink mature porn