antalya rent a car Google
ehliyet sınav soruları alanya haber
kameralı sohbet
Accueil > Actualité > Djamel Ould Abbés s’engage à lever le gel sur le CHU Ouargla et la boucle du sud

Djamel Ould Abbés s’engage à lever le gel sur le CHU Ouargla et la boucle du sud

Promettez la concrétisation de projets tant espérés, depuis l’indépendance, à une salle chauffée à blanc toute une matinée, dans l’attente d’un invité dont l’avion n’a pu décoller d’Alger à cause d’une panne, vous obtiendrez un burnous et une allégeance éternelle pour le FLN. 

Mardi à Ouargla, les militants ont sorti le grand jeu pour séduire, en rééditant un meeting des grands jours, digne du parti unique. Et ils ont réussi leur coup avec tous les ingrédients de propagande, de fantasia et de mobilisation trans-générationnelle en rupture avec les rendez-vous électoraux précédents. Au grand dam des voix appelant à un vote sanction pour dénoncer le choix des candidats, le secrétaire général du FLN a appelé au calme. 

Boubakeur Azzi, tête de liste de l’APC de Ouargla dont la principale caractéristique est sa jeunesse et le soutien de Beni Thour, un des plus grand quartiers populaires du chef-lieu de la wilaya et l’implication de la jeune génération via les réseaux sociaux, était inéluctablement la star de la journée et l’hôte d’une importante délégation du comité central du FLN qui accompagnait Ould Abbés ou l’attendaient les candidats aux élections locales et les militants des wilayas de Ouargla, Touggourt, El Ménéa, El Oued, Illizi et Laghouat. 

Djamel Ould Abbés n’a pas hésité à exiger la suprématie de son parti sur les principales communes de la wilaya à savoir Ouargla, Hassi Messaoud et Touggourt en contrepartie de son engagement personnel pour les trois points relevés au début du meeting par Mohamed Laid Tellali, Mouhafedh de Ouargla. Ce dernier a exprimé, au nom de la population, le souhait de voir lever le gel sur les projets du CHU de Ouargla, la voie ferrée boucle du sud et le sponsoring des grands clubs sportifs de la wilaya par le Groupe Sonatrach. Une fixation pour les habitants au point d’en oublier tout le reste, de pardonner tous les retards, tout les atermoiements, toutes les défections. 

 

La santé de l’Algérie, celle du président 

Emploi et Recrutement en Algérie

 

Devant une salle archi-comble, et à peine quatre jours après Touati et Hanoune qui dénonçaient dans cette même salle des spectacles de la maison de la culture Moufdi Zakaria, « des disparités régionales flagrantes en matière de développement et d’infrastructures », le secrétaire général du FLN a balayé de la main les déclarations du Premier Ministre concernant les difficultés financières du pays :  « n’ayez crainte, l’Algérie est en bonne santé financière et sécuritaire, le président va bien et nous avons les fonds nécessaires pour payer les fonctionnaires et continuer à soutenir les franges démunies, la veuve et l’orphelin, les Moudjahidin de l’Algérie profonde, pas celle des salons feutrés ni celle des journaux » a textuellement énoncé Ould Abbés visiblement heureux de se voir décerner son énième burnous avec un bienveillant vœu de mariage. Rien que ça. 

 

Dégel 

 

Pure manœuvre électorale au moment ou un dégel partiel touche quelques projets d’urgence,  les 50 minutes qu’a duré le discours d’Ould Abbés ont encensé la volonté du président Bouteflika à accorder aux wilayas steppiques et sahariennes une largesse budgétaire prenant en compte le retard cumulé dans le lancement de certains projets. Ainsi, les enveloppes des plans communaux de développement PCD ont grimpé de 35 à 100 milliards de dinars selon Ould Abbés qui affirme que les wilayas des Hauts Plateaux et du Sud bénéficieront de 170 milliards de dinars destinés à la levée du gel des grands projets de santé et d’éducation. Enchaînant sur le problème de l’emploi dans les sociétés pétrolières, Ould Abbés a décidé de s’auréoler de gloire et dormir sur ses lauriers prétendant être à l’origine de l’instauration d’une priorité des enfants de la région en matière d’emploi et une série de mesures visant la régulation de ce marché et le désengorgement du transport scolaire et sanitaire. Il n’a pas cédé aux interpellations de la salle rappelant qu’en 2004, il préconisait déjà la valorisation de la main d’œuvre locale par des mesures de discrimination positive.  Mais c’est sans doute l’appel à la vigilance et à la surveillance rapprochée des urnes qui marquera ce meeting qui selon Ould Abbés se voulait « un coup de maître vis à vis des concurrents » selon les propos de ce dernier qui a ajouté que « s’ils roulent à 140km/h, nous ferons du 180. ».  

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Un dispositif particulier pour les élections

Afin d’assurer un «bon déroulement» des élections locales prévues jeudi, des dispositifs «particuliers» ont été ...

Partages
bypass shell
wacth porn
hacklink mature porn