Accueil > Algérie > Foire de la production nationale: Sellal insiste sur l’exportation.

Foire de la production nationale: Sellal insiste sur l’exportation.

L’exportation revient comme un leitmotiv dans les propos du Premier ministre chaque fois qu’il s’adresse aux responsables des entreprises publiques et privées qui ont exposé leurs produits.

“Nous avons atteint une étape où nous commençons à maîtriser la production. Notre objectif, d’ici à 2019, lorsque nous entamons la troisième année du nouveau modèle économie,  est de faire entrer le pays dans le cercle des pays émergents”, a indiqué le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à l’ouverture, mercredi,  de la 25e édition de la Foire de la production  algérienne. “Il faut s’y préparer”, a insisté le Premier ministre, au stand de l’Armée nationale populaire (ANP), quin  discrètement, est devenue un acteur important dans les secteurs de la mécanique et du textile.

C’est d’ailleurs, une des particularités de la 25e édition de la Foire de la production algérienne. En effet cette édition est marquée par la présence pour la première fois du ministère de la Défense nationale à travers la participation de certaines de ses unités de production, dans les secteurs de la mécanique, du textile et de la construction navale. “Nous faisons tous les tissus pour les besoins de l’ANP. Actuellement nous n’importons rien. Notre soldat est habillé de la tête aux pieds par la production nationale”, a relevé un responsable d’une entreprise textile, détenue en majorité par l’ANP. “Il faut exporter”, a affirmé M. Sellal. Le général-major Rachid Chouaki, directeur de la fabrication militaire au MDN, a indiqué que plusieurs produits fabriqués par l’armée, à usage civil ou militaire, sont déjà exportés, notamment vers la Tunisie.

Selon des responsables du ministère de la Défense, les particuliers pourront prochainement acquérir des véhicules et des autobus produits par des unités relevant de l’usine de Tiaret, fruit d’un partenariat algéro-germano-émirati. L’exportation revient comme un leitmotiv dans les propos du Premier ministre chaque fois qu’il s’adresse aux responsables des entreprises publiques et privées qui ont exposé leurs produits.

Emploi et Recrutement en Algérie

“Notre marché naturel est l’Afrique. Nous avons de bons contacts avec des pays africains. Notre stratégie est construite vers l’Afrique. Nous devons commencer par l’exportation, mais dans la deuxième étape, il faut aller vers des partenariats, à deux ou à trois, pour produire en complémentaire. Nous voulons construire des partenariats durables, gagnant-gagnant, en Afrique, pas vendre des oranges”, a répondu M. Sellal au président de l’Association nationale des exportateurs algériens, Ali Bey Nasri, qui a évoqué des opportunités d’exportation du matériel agricole au Sénégal.

Au stand du Groupe industriel des ciments d’Algérie (Gica), sur la nécessité de réaliser l’autosuffisance en ciment au cours de l’année 2017, un responsable de ce groupe a annoncé : “On aura le premier clinker à Sétif.”  Le Premier ministre a évoqué dans ce cadre l’usine de ciment d’Adrar, dont la production est destinée à l’exportation, notamment au Niger. Il a même un client d’Afrique du Sud. “Nous lui avons accordé l’autorisation de faire des extensions”, a annoncé M. Sellal. Le Premier ministre a exprimé la même préoccupation au stand de Saidal.  M. Sellal a demandé au groupe de produire d’autres types de médicaments afin de satisfaire les besoins du marché national et vers les  pays de l’Afrique centrale et de l’Ouest.

Un responsable de Saidal a assuré que la production de l’insuline en flacon va démarrer à la mi-2017 alors que la production de l’insuline en cartouche est prévue en 2019. Le ministre de l’Industrie et des Mines a révélé que sur les 21 produits  proposés au marché ivoirien, 17 ont été enregistrés. “Nous sommes en train de nous préparer pour le Sénégal et le Burkina Faso”, a ajouté le responsable de Saidal. S’attardant au stand de Tassili Airlines,le Premier ministre a insisté sur la nécessité pour la compagnie de s’adapter à la projection de l’Algérie sur le marché africain. “Il faut ouvrir des escales au niveau des pays africains limitrophes. Air Algérie, progressivement, desservira des destinations africaines lointaines”, a souligné M. Sellal.

Par ailleurs, le Premier ministre a demandé aux responsables de  la société  Renault Algérie de doubler leur production et de diversifier les modèles produits au niveau de l’usine d’Oran, indiquant que le gouvernement doit encore réduire l’importation des véhicules neufs au cours des prochaines années.

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc

Les multinationales minent-elles l’économie marocaine ? Une étude mondiale rendue publique ce 23 mars tend ...

Partages