antalya rent a car Google
sunexpress
Accueil > Actualité > Fraîchement élu président de la FAF : Zetchi dévoile sa stratégie

Fraîchement élu président de la FAF : Zetchi dévoile sa stratégie

DIA-20 mars 2017: Le nouveau président de la FAF, Kheiredine Zetchi, a dévoilé sa stratégie juste après son élection à la présidence de la FAF en remplacement de Mohamed Raouraoua. Accompagné des membres de son bureau fédéral, Zetchi a assuré que le première réunion de son Bureau se tiendra dans moins d’une semaine. Contrairement à son prédécesseur Mohamed Raouraoua à qui il a rendu hommage, Zetchi s’est engagé à prendre des décisions collégiales».

Un entraineur pour l’équipe nationale dans deux semaines

Le nouveau numéro un du football algérien a annoncé que la priorité des priorités va vers l’équipe nationale A qui disputera son premier match pour les qualifications à la CAN-2018 du Cameroun contre le Togo, le mois de juin prochain. «Nous devons engager un entraîneur dans deux semaines», a-t-il dit. Zetchi a relevé qu’il dispose d’une liste de 20 techniciens, soulignant que le futur entraîneur de l’équipe nationale doit avoir un profil qui s’adapte au jeu algérien. Il s’agit, selon toute vraisemblance d’un entraîneur espagnol.

Zetchi rassure les joueurs de l’équipe nationale

Zetchi a également tenu à rassurer les joueurs de l’équipe  nationale et a affirmé qu’il appellera un par un ceux qui évoluent dans des championnats étrangers. Il a précisé qu’il s’oppose à toutes formes d’exclusion et que l’équipe nationale a besoin de toutes ses compétences et tous les joueurs. En ce sens, il est contre l’expression de « joueurs locaux et joueurs binationaux». Pour lui, les joueurs de l’équipe nationale sont tous des Algériens.

S’agissant des joueurs locaux, Zetchi a estimé qu’il faut les réhabiliter. Il a annoncé l’organisation de stages hors dates FFA pour les joueurs locaux qui doivent réintégrer l’équipe nationale.

Accompagner les clubs dans la gestion

Pour ce qui est des clubs de football, notamment ceux qui évoluent en Ligue 1 (football professionnel), il a relevé la nécessité de les accompagner. Ces clubs étant en faillite, ils doivent trouver d’autres sources de financement, en dehors des aides de l’Etat. «Il s’agit de les accompagner pour sauver le professionnalisme dans le football algérien», a-t-il dit.

Emploi et Recrutement en Algérie

Il a également évoqué la réactivation de la Direcion nationale de contrôle de gestion des clubs (DNCG), option à laquelle les présidents de club s’opposent. Zetchi a relevé que cette DNCG doit être réactivée pour une meilleure gestion des clubs à même de les amener à équilibrer leur budget.

S’agissant du plafonnement des salaires des joueurs, Zetchi a estimé que les clubs qui sont des SPA, doivent fixer les salaires en fonction de leurs capacités financières. En d’autres termes, il ne sera pas fait obligation à tous les clubs d’avoir la même grille de salaire.

Zetchi pour une amnistie générale

Le nouveau président de la FAF veut ouvrir une nouvelle page et compte ainsi amnistier tous ceux qui ont été sanctionnés au temps de l’ancien bureau fédéral. Cette décision concerne les joueurs, les entraineurs et les arbitres. Cependant, les sanctions de la FIFA et de dopage ne sont pas concernées. 

Restructuration de la DTN

La restructuration de la Direction technique nationale (DTN) demeure l’autre grand chantier du nouveau président de la FAF. Il a toujours plaidé pour une stratégie de formation et de développement dans le football algérien. Il faut relever que cet aspect était négligé au temps de Raouraoua. Ce qui n’est pas le cas de Zetchi dont le club qu’il dirige (le PAC), reste une référence en matière de formation et de développement.

En ce sens, il a annoncé la création de quatre centres de formation fédéraux au niveau national pour relancer la formation en Algérie. Il copiera le système du Paradou dont l’académie de football a formé des dizaines de jeunes talents.

K. Abdenour

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source :

x

Check Also

Non à l’e-sport aux JO de Paris 2024

Accueillir des compétitions d’ « e-sport » aux JO de 2024, comme l’a annoncé Tony Estanguet, co-Président ...

Partages