antalya rent a car Google
ehliyet sınav soruları alanya haber
kameralı sohbet
Accueil > Algérie > National > LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A RENDU SON VERDICT : Le FLN perd trois sièges

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A RENDU SON VERDICT : Le FLN perd trois sièges

Le FLN perd trois sièges

Seuls 20 recours ont été acceptés alors que 275 autres rejetés.

Emploi et Recrutement en Algérie

Il a rejeté la plupart, pour ne pas dire la totalité des recours. Le Conseil constitutionnel a rendu jeudi dernier son verdict concernant les recours déposés par les partis politiques qui contestaient les résultats des élections législatives du 4 mai dernier. Sur 295 recours reçus, l’institution présidée par Mourad Medelci a déclaré que seulement 20 ont été acceptés et 275 autres rejetés. Ainsi, il n’y a pas eu de grand changement dans les résultats. Mis à part quelques petites modifications, la cartographie politique n’a pas connu un chamboulement. L’ex-parti unique maintient toujours sa position de leadership. Le FLN garde sa majorité au sein de la future Assemblée populaire nationale. Néanmoins, le Front de Libération nationale a perdu encore trois sièges. De 164 sièges annoncés auparavant, il se retrouve désormais avec 161 sièges. Ce qui doit certainement embarrasser la direction de Ould Abbès. Par rapport à la septième législature où il détenait 220 sièges à lui seul, le FLN a perdu dans la nouvelle assemblée plus d’une cinquantaine de sièges. Une régression qui fait monter la colère des adversaires du secrétaire général. Le verdict du Conseil constitutionnel fait ressortir que seulement trois partis ont gagné un siège chacun. Il s’agit du Mouvement de la société pour la paix MSP qui se retrouve avec 34 sièges, du parti Tajamou Amal El Djazair TAJ qui passe à 20 sièges et le Front national algérien FNA de Moussa Touati qui récupère son siège qu’il avait perdu lors de l’annonce des résultats provisoires par le Conseil constitutionnel. Le Rassemblement national démocratique (RND) n’a pas vu son nombre ni revu à la baisse ni à la hausse. Le RND qui a déposé 18 recours n’a pas eu gain de cause. Le parti de Ahmed Ouyahia se retrouve le grand gagnant de cette élection en redoublant le nombre de sièges au sein de l’APN. Autrement dit, le RND a sérieusement renforcé son poids sur l’échiquier politique, une position qui irrite, sans doute, le FLN. Concernant les résultats des autres partis politiques et listes indépendantes, le Conseil constitutionnel a confirmé les résultats provisoires proclamés le 8 mai dernier. L’Alliance Nahda-Adala-Bina conserve ses 15 sièges, le front El Moustakbal (FM) et le Front des forces socialistes (FFS) leurs 14 sièges chacun, le Mouvement populaire algérien (MPA, 13 sièges). Idem pour le Parti des travailleurs qui a déposé à lui seul plus d’une vingtaine de recours auprès du Conseil constitutionnel. Le parti de Louisa Hanoune qui a crié à la fraude dès le départ n’a pas vu son score modifié. Le PT garde ses 11 sièges et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), neuf sièges et l’Alliance nationale républicaine (ANR) ses six sièges. Avançant par ailleurs des explications, le Conseil constitutionnel déclare en conséquence la rectification et l’annulation des résultats enregistrés dans certains bureaux de vote dans les circonscriptions électorales d’Illizi, de M’sila, de Sétif et d’Oran, estimant que «ces annulations et rectifications des résultats de vote ont eu une incidence sur les résultats chiffrés mais n’ont pas eu toutefois d’incidence sur les répartitions des sièges». Concernant le nombre de sièges obtenus par les femmes, il s’élève à 121 sièges, soit un taux de représentativité de 26,19% à l’APN. Selon les résultats définitifs des élections législatives, le nombre d’électeurs inscrits s’élève à 23.251.503, le nombre de vote à 8225.123, soit un taux de participation de 35,37%. Concernant les suffrages exprimés, leur nombre s’établit à 6446.750 alors que le nombre des bulletins nuls s’élève à 1778, selon le Conseil. Enfin, durant cette semaine il faudrait s’attendre à des réactions des partis politiques qui vont certainement critiquer le verdict de l’institution présidée par Mourad Medelci. Le Parti des travailleurs n’a pas traîné le pas en après le verdict final du conseil. «Nous sommes en face d’un approfondissement de la crise. La solution juste aurait été l’annulation du scrutin. Désormais, le changement ne pourrait venir que de la mobilisation populaire», avait estimé Louisa Hanoune dans une déclaration postée sur les réseaux sociaux.

Son secrétaire général les a qualifiées de pacifiques
L’ONU salue les élections législatives en Algérie
Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a salué hier l’Algérie pour le déroulement «pacifique» des élections législatives du 4 mai dernier. «Le secrétaire général félicite le peuple et le gouvernement algériens pour le déroulement pacifique des élections», a déclaré son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans un communiqué. Le chef de l’ONU a «pris note» de l’annonce faite par le Conseil constitutionnel des résultats du scrutin et «saluerait toute nouvelle mesure que le gouvernement et toutes les parties prenantes pourront prendre pour continuer à renforcer le processus démocratique», a ajouté le porte-parole.

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

LA PALESTINE ET L’ARROGANCE DU TERRORISME

En présence de représentants palestiniens, et lors d’un meeting mémorable, une personnalité politique algérienne déclarait : ...

Partages
bypass shell
wacth porn
hacklink mature porn