antalya rent a car Google
ehliyet sınav soruları alanya haber
kameralı sohbet
Accueil > International > Actualité Internationale > Macron à Alger ce mercredi, mais pas pour les fantômes du passé

Macron à Alger ce mercredi, mais pas pour les fantômes du passé

En février 2017, le président français, Emmanuel Macron, à l’époque vaguement candidat à la présidentielle, avait provoqué une vague de sympathie, en Algérie et ailleurs, en qualifiant la colonisation de «crime contre l’humanité». C’était lors d’un meeting à Alger. Vous imaginez l’émotion dans un pays meurtri par son passé douloureux avec le colon français. Macron s’était engagé à revenir en terre algérienne dans les plus brefs délais, une fois élu. Il n’aura pas tardé à tenir sa promesse 7 mois après avoir été choisi par les électeurs français. Ce mercredi 06 décembre 2017, le chef d’Etat français est attendu à Alger, pour sa première visite officielle. Mais pour ceux qui s’attendaient à des envolées et une autoflagellation autour de la responsabilité de la France dans les tourments du passé, ils en seront pour leur frais car la version officielle servie par le palais de l’Elysée mentionne une «visite d’amitié et de travail» et non «d’État», rapporte Jeune Afrique.

Emploi et Recrutement en Algérie

A noter que d’après les échos qu’on en a eus, cette visite sera courte mais intense. Et donc pas de place pour les fioritures. Macron, qui revient à peine d’une tournée africaine, va se frotter un peu à la population, au centre-ville de la capitale algérienne, puis cap sur la résidence de l’ambassadeur où il est attendu par des représentants de la société civile, surtout des jeunes. Après place au défilé des personnalités politiques. Au menu des entretiens très brefs avec des membres du gouvernement algérien, ensuite direction la résidence médicalisée nichée à Zéralda, dans la banlieue ouest d’Alger, où a installé ses quartiers le président Abdelaziz Bouteflika.

Il sera question du combat contre le terrorisme et de la sécurité régionale, notamment dans le Sahel, mais le point focal de ce déplacement sera sans doute l’économie. En effet Paris court depuis 2014 derrière sa place de fournisseur numéro 1 de l’Algérie, que la Chine lui a arrachée.
Depuis il y a eu la signature, en novembre dernier, de l’accord pour installer une usine Peugeot en Algérie, mais la France veut aller beaucoup plus loin dans les secteurs automobile, pharmaceutique et agroalimentaire. D’ailleurs un comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN), présidé par les deux Premiers ministres, se réunira demain jeudi 7 décembre à Paris pour creuser ces sujets, rapporte BBC Afrique.

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Birmanie. Plus de 6 700 morts dans les violences contre les Rohingyas

Plus de 6 700 Rohingyas, dont 730 enfants âgés de moins de 5 ans, ont été tués ...

Partages
bypass shell
wacth porn
hacklink mature porn