antalya rent a car Google
ehliyet sınav soruları alanya haber
kameralı sohbet
Accueil > Algérie > National > RÈGLEMENT INTÉRIEUR, LOI SUR LA MONNAIE ET LE CRÉDIT, LA LF 2018 : Ces projets qui font polémique

RÈGLEMENT INTÉRIEUR, LOI SUR LA MONNAIE ET LE CRÉDIT, LA LF 2018 : Ces projets qui font polémique

RÈGLEMENT INTÉRIEUR, LOI SUR LA MONNAIE ET LE CRÉDIT, LA LF 2018

Ces projets qui font polémique
Emploi et Recrutement en Algérie

Ainsi, les députés seront appelés à retrousser les manches pour fouiner les projets de lois et défendre leurs positions.

La bataille entre la coalution et l’opposition n’est pas finie. Les deux parties qui ont affiché leur animosité vont faire de l’APN une scène de combat pour échanger des tirs croisés. Les occasions ne vont pas manquer justement. Après l’adoption du plan d’action du gouvernement jeudi dernier, d’autres projets qui présentent des enjeux importants sont au menu. Ainsi, les députés seront appelés à retrousser les manches pour fouiner les projets de lois et défendre leurs positions.
Ces derniers se pencheront prochainement sur le projet du règlement intérieur du Parlement en vue de sa mise en conformité aux dispositions de la Constitution amendée. Ce chantier qui a été élaboré lors de la précédente législature fait actuellement l’objet de petites retouches avant qu’il ne soit soumis au débat. Selon une source proche, l’examen du projet interviendra dans quelques jours. Un projet qui risque de miner le débat. L’opposition et la coalition vont se livrer à une bataille rude pour se faire une place de choix. Ce projet revêt une grande importance puisqu’il va consacrer plus de droit à l’opposition pour qu’elle puisse jouer son rôle pleinement comme le garantit la Constitution.
L’opposition aura droit à l’organisation d’une journée de débat sur n’importe quel sujet d’actualité nationale. Comme elle aura le droit de saisir le Conseil constitutionnel sur des irrégularités en cas de vote d’un projet de loi. Ce n’est pas tout. Ce projet présente un autre enjeu celui d’instaurer une discipline afin de mettre terme à l’absentéisme. Une décision qui ne sera pas du goût de nombreux élus qui ont l’habitude de déserter l’institution parlementaire. Certains seront pour l’application des restrictions sévères sur les absents, d’autres vont s’opposer avec force à cette mesure. Ce projet promet un véritable casse-tête chinois pour les députés et même pour le président de l’APN, Saïd Bouhadja.
Le projet de loi sur la monnaie et le crédit est un autre chantier qui provoque des tensions. La commission parlementaire des finances entamera dès ce mardi les auditions. Selon une source parlementaire, durant trois jours, la commission entendra le ministre des Finances, le gouverneur de la Banque d’Algérie et le président de l’Abef ainsi que des experts. Le projet promet d’enflammer le débat puisqu’il s’agit du financement non conventionnel, un point qui suscite des craintes et des inquiétudes chez les partis, notamment ceux de l’opposition. Ces derniers ont vivement critiqué le recours du gouvernement à la planche à billets pour sortir de la crise économique.
Lors des débats sur le plan d’action du gouvernement, tenus la semaine dernière, la planche à billets était au centre des interventions. De nombreux partis, y compris ceux de la coalition, ont exprimé des inquiétudes quant aux conséquences de cette décision sur la monnaie nationale et le pouvoir d’achat. Malgré les arguments avancés par le Premier ministre lors de la présentation du plan d’action, il n’en demeure pas moins que les députés ne sont pas rassurés. Le gouvernement fera face de nouveau aux critiques acerbes de l’opposition lors de l’examen de ce projet.
Le projet de loi de finances 2018 n’est pas en reste. Ce chantier, qui sera soumis au Parlement le prochain moins, selon les propos du Premier ministre, ne manquera pas de provoquer des tensions. Avec cette série de projets, l’opposition ne va pas épargner le gouvernement de critiques et la coalition restera sur ses gardes pour riposter à toute attaque. Les partis vont mobiliser leurs représentants au Parlement pour défendre leurs intérêts.

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

ORAN ET ANNABA : 27 harraga interceptés par la marine

Des candidats au suicide certain Selon les premières notes d’information, le passeur en question ne ...

Partages
bypass shell
wacth porn
hacklink mature porn