Accueil > Algérie > National > RETARD DANS LA DÉLIVRANCE DES PASSEPORTS BIOMÉTRIQUES : Les responsables s’expliquent

RETARD DANS LA DÉLIVRANCE DES PASSEPORTS BIOMÉTRIQUES : Les responsables s’expliquent

RETARD DANS LA DÉLIVRANCE DES PASSEPORTS BIOMÉTRIQUES

«Le nombre de citoyens qui demandaient des passeports biométriques au mois de décembre dépassait les 200 par jour»«Le nombre de citoyens qui demandaient des passeports biométriques au mois de décembre dépassait les 200 par jour»
DZMobile rechargement en ligne Djezzy, Mobilis, OOredoo, Idoom ADSL

Les rumeurs faisant état de l’augmentation de la quittance du passeport dans le cadre de la nouvelle loi de finances, ont fait accourir pour rien des citoyens vers les services de l’état civil des APC.

Le retard que dénoncent les citoyens ces jours-ci quant à la délivrance des passeports est tout a fait explicable, selon les chefs de services de documents biométriques de plusieurs communes au niveau de la capitale. Selon les chefs de service en question au niveau des communes d’Hussein Dey et de Kouba auxquels nous nous sommes adressés hier, «le léger retard qu’enregistre la délivrance du passeport biométrique, est dû au flux des citoyens sur ce document vers la fin du mois de novembre et tout au long du mois de décembre dernier».
Le flux de citoyens a mis le Centre national des titres et de documents sécurisés, ont précisé nos interlocuteurs, dans l’incapacité d’honorer le délai préalable qui était de 5 jours. «Le nombre de citoyens qui demandaient des passeports biométriques au mois de décembre dépassait les 200 par jour», nous a indiqué un employé au niveau de l’APC de Kouba, soulignant que la raison principale de ce rush, était la rumeur faisant état de l’augmentation du prix de la quittance du passeport dans le cadre de la loi de finances 2017. Le nombre de citoyens qui demandaient le même document avant la diffusion de cette rumeur, selon le même employé, ne dépassait pas une dizaine par semaine.
Les citoyens n’ont compris finalement que l’augmentation de la quittance du passeport, n’est qu’une pure rumeur, qu’ au début de ce mois. «Depuis le début de ce mois, il n’y a que peu de personnes qui viennent pour demander le même document »,conclut notre interlocuteur. De son côté, le chef du service des documents biométriques de la commune de Kouba, a tenu a démentir l’idée selon laquelle, le délai de la délivrance du passeport dépasse un mois. Selon lui, «il n’y a que les passeports dont les dossiers posent un certains problème qui dépassent ce délais. Tous les autres passeports sont délivrés dans un délai ne dépassant pas 20 jours au maximum». Parmi les problèmes qui peuvent causer un retard dans la délivrance du passeport, cite le chef du service, la demande par exemple par la même personne pour un passeport dans deux wilayas ou deux communes différentes. Ce cas est récurrent selon le chef du service des documents biométriques de l’APC de Kouba. L’autre problème qui pourrait survenir, est celui en rapport avec la photo de demandeur du passeport. «Il arrive aussi que la prise de photos ne soit pas à la hauteur.» Dans ce cas de figure, le Centre national des titres et de documents sécurisés, refuse la photo et appele pour qu’on leur envoie une nouvelle photo de demandeur».
Le dernier problème qui fait qu’un passeport prend un peu plus de temps, est le fait que le centre national, ne travaille pas souvent selon l’ordre d’arrivée des dossiers de demande de passeport à son niveau. «Cela fait qu’un passeport déposé à une date postérieure peut être délivré avant un autre déposé antérieurement». Le chef du service de documents biométriques au niveau de l’APC de Kouba, n’a pas laissé passer l’occasion de notre passage, sans dénoncer le comportement de certains citoyens ayant demandé des passeports, sans q’ils prennent la peine d’aller les récupérer. «Il y a en ce moment au niveau du service quelque 829 passeports qui se trouvent dans les tiroirs.». Les titulaires de ces documents ont été convoqués aussi bien par téléphone que par voie postale, en vain. C’est le cas également pour les personnes ayant demandé des cartes nationales biométriques.
«Le nombre des cartes non récupérées dépasse 1300», a-t-il ajouté. Ce phénomène de non -récupération des passeports et de cartes nationales d’identité se pose aussi au niveau de l’APC d’Hussein -Dey. Selon la chef du service des documents biométriques au niveau de cette commune, «le nombre de passeports biométriques délivrés et non-récupérés dépasse les 300, tandis que celui des cartes nationales d’identité dépasse 1400». Il est à rappeler que la loi de finances 2017, a prévu deux nouvelles formules dites accélérées s’agissant de la délivrance du passeport biométrique.«La délivrance du passeport dans un délais maximum de cinq jours. Dans ce cas, le titulaire doit s’acquitter d’une quittance de 25.000 DA. Le nombre de pages du passeport fourni est de 28. La seconde solution, est le passeport de 48 pages. Pour l’avoir, le demandeur doit s’acquitter d’une quittance de 60.000 DA.»

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

L’Algérie en 1992 : le premier printemps arabe qui n’a jamais laissé place à l’été

Ce 11 janvier, cela faisait exactement 25 ans que les forces armées algériennes menèrent un coup ...

Partages