antalya rent a car Google
sunexpress
Accueil > International > Actualité Internationale > Tunisie : Le FMI contre la loi sur la réconciliation ! Une intox

Tunisie : Le FMI contre la loi sur la réconciliation ! Une intox

Le Fonds monétaire internationale verrait d’un mauvais œil le projet de loi de réconciliation économique et financière actuellement en discussion en commission à l’Assemblée des représentants du peuple. Et une délégation du FMI s’est discrètement rendue au palais présidentiel, le 15 mai, après avoir fait un crochet au siège du gouvernement, pour dire aux conseillers du président Béji Caïd Essebsi (BCE) et du chef du gouvernement Youssef Chahed tout le mal qu’elle pensait dudit projet de loi, rapporte le site Maghreb Confidentiel.

Les économistes du Fonds avaient déjà signalé par écrit que la pénalité de 5% appliquée aux remboursements de fonds détournés était particulièrement douce, puisqu’inférieure aux taux d’intérêt bancaires…

Ils ont aussi rappelé que le FMI cesserait de financer le budget de l’Etat tunisien si celui-ci effaçait les milliards de dettes des hommes d’affaires qui plombent les banques publiques, affirme le site. A ce sujet, l’institution de Washington a à nouveau rappelé qu’elle avait suspendu l’aide financière au gouvernement de Guinée-Bissau après son rachat de 63 millions € de dettes privées, en juillet 2016.

Emploi et Recrutement en Algérie

Une information qu’il faut prendre avec des pincettes et beaucoup de circonspection car ce qui émerge de la mouture connue du projet de loi se limite aux décideurs de l’Administration soupçonnés d’avoir tiré des avantages lucratifs.

D’ailleurs, une source officielle citée par notre confrère Espace manager a catégoriquement nié qu’une délégation du Fonds monétaire international (FMI) ait discrètement rencontré des conseillers du président de la république et ceux du chef du gouvernement, le 15 mai pour leur dire «tout le mal qu’ils pensaient du projet de loi de réconciliation économique et financière proposée par Béji Caid Essebsi ». La même source précise, également, que « le FMI n’a jamais menacé de cesser de financer le budget de l’Etat tunisien si celui-ci effaçait les milliards de dettes des hommes d’affaires qui plombent les banques publiques », car tout simplement cela ne figure pas dans le projet de loi de réconciliation économique et financière.

« Ces allégations visent, en fait, à s’opposer au projet par tous les moyens, y compris en propageant des allégations mensongères et en répandant de fausses informations », a expliqué la source.

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

L’Irak lance l’offensive pour libérer Tall Afar

Le Premier ministre irakien Haïder al-Abadi a annoncé le début d’une opération militaire contre Daech ...

Partages