antalya rent a car Google
ehliyet sınav soruları alanya haber
kameralı sohbet
Accueil > Actualité > Le retrait d’une judokate algérienne a fait retentir l’hymne israélien à Agadir au Maroc

Le retrait d’une judokate algérienne a fait retentir l’hymne israélien à Agadir au Maroc

Le retrait d’une judokate algérienne a fait retentir l’hymne israélien à Agadir au Maroc

DIA PUB

DIA-13 mars 2018: La diffusion de l’hymne national israélien vendredi 9 mars, lors du Grand Prix d’Agadir de judo, a provoqué un tollé au Maroc. le parti islamiste au pouvoir le PJD s’est insurgé dans un communiqué publié samedi contre ce qu’il considère comme « un pas vers une normalisation contestée » des relations entre le Maroc et Israël, « qui exacerbe les sentiments du peuple marocain ».

Le parti a demandé aux autorités marocaines « l’expulsion immédiate des représentants de l’entité sioniste criminelle du territoire marocain et la sanction des personnes ou parties ayant permis de souiller le territoire marocain propre. »

La même source « assure que le peuple marocain est innocent de ces tentatives de normalisation avec l’entité sioniste et que toute initiative du genre ne représente que ceux qui l’ont prise ».

L’hymne a été chanté par une jeune judokate israélienne, Timna Nelson-Levy, arrivée première sur le podium dans la catégorie des femmes de moins de 57 kilos. 

Cette affaire intervient au moment où la judokate algérienne a refusé d’affronter une concurrente israélienne à ces championnats du monde de Judo qui se déroulent à Agadir au Maroc.

Amina Belkadi a préféré jeter l’éponge dès qu’elle a su que le tirage au sort l’a opposée à une judokate israélienne. La position de la jeune judokate est celle de l’Etat algérien rejetant toute forme de normalisation avec Israël.

Ce boycott n’est pas une première pour les athlètes algériens. D’autres sportifs algériens ont eu déjà à se retirer de la compétition dès qu’ils ont découvert que leurs adversaires étaient d’Israël. On se souvient ainsi du retrait du Champion d’Afrique de judo, Meziane Dahmani face à un israélien à Barcelone. Même réaction de la lutteuse algérienne Meryem Ben Moussa au championnat du monde de Rome.

On se souvient aussi qu’un lutteur égyptien qui a été battu par un israélien avait refusé de  lui serrer la main.

Le geste de la judokate algérienne a été salué à Alger et légèrement critiqué pour avoir donné la chance à l’israélienne de monter sur le poduim. 

Le sujet a été largement commenté par la presse arabe et notamment dans ce sujet de la BBC arabic

Amel Bouchaib 

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source :

x

Check Also

Mondial-2018 – Le Mexique confirme contre la Corée du Sud et s’approche des 8e

Le Mexique s’est approché des 8es de finale grâce à sa victoire contre la Corée ...

Partages
%d blogueurs aiment cette page :
bypass shell
wacth porn
hacklink mature porn