antalya rent a car Google
ehliyet sınav soruları alanya haber
kameralı sohbet
Accueil > Sport > Mondial-2026 : le Maroc encore une fois recalé

Mondial-2026 : le Maroc encore une fois recalé

Le verdict est tombé ce mercredi. Le Maroc a perdu ce mercredi l’organisera du Mondial 2026 de football au profit de la candidature conjointe des États-Unis, du Canada et du Mexique, au terme d’un vote organisé en marge du 68e congrès de la fédération internationale (Fifa) à Moscou.

C’était déjà dans l’air, puisque la candidature d’« United », partait largement favorite eu égard du dossier en béton présenté par ces trois pays. Si les USA et le Mexique avaient déjà organisé l’événement par le passé, c’est la première fois que le Canada abrite ce genre de rendez-vous, une première pour le pays nord-américain.

Et le Maroc dans tout ça ?. Le Royaume chérifien a encore une fois échoué à organiser la Coupe du monde, un cinquième échec après ceux de 1994, 1998, 2006, et 2010. Le vote fut sans appel: 134 pour États-Unis/Canada/Mexique, 65 pour Maroc, 1 vote pour aucun candidat, sur 203 votants.

« En sachant que la FIFA avait promis l’organisation aux États-Unis et qu’ils étaient déjà candidat avant le Maroc, pourquoi se sont-ils engagés dans une bataille perdue d’avance ? », interroge un intermédiaire marocain qui ne cache pas son amertume : « On ajoute un nouvel échec après ceux de 1994, 1998, 2006 et 2010. On a mobilisé des gens, dépensé de l’argent, donné de l’espoir en s’engageant dans une bataille perdue d’avance. », précise-t-il, cité par le quotidien français Le Monde.

Pourquoi le Maroc a perdu ?

La Maroc est sous le choc. Jugée moins solide par la Task force de la FIFA, la candidature marocaine s’était vue attribuer un 2,7/5 à l’issue de la visite d’inspection contre un 4/5 pour United 2026. Et face au pactole promis par les Américains (14,3 milliards de dollars de revenus générés contre 7,2 milliards pour le Maroc), les atouts du Maroc, comme la chaleur humaine et la proximité géographique avec l’Europe, n’auront pas pesé bien lourd.

Outre l’aspect sportif de l’attribution du Mondial 2026, l’influence géopolitique a fini par avoir raison pour départager les deux candidatures.

Le président américain Donald Trump a menacé de représailles les alliés des USA qui voteraient pour le Maroc. Des propos qui ont sans doute influencé le scrutin.

Avant le vote, le Maroc avait repris espoir, notamment parce que la FIFA avait interdit à Guam, Porto Rico et aux Iles Vierges américaines de voter en raison de leur trop grande proximité avec les États-Unis.

Selon les observateurs, le Mondial 2026 qui sera le premier avec 48 nations, soit le plus grand événement sportif jamais organisé, a fini par pencher la balance au profit d’« United ».

“Un Mondial à 48 pays change les données: un pays seul de taille moyenne pourra difficilement l’organiser”, estimait ainsi l’historien du football Paul Dietschy, interrogé par l’AFP. “C’est taillé sur mesure pour des États continent, comme la Chine, l’Inde ou pour des associations de plusieurs fédérations. Donc cela exclut des pays comme le Maroc ou d’autres qui veulent organiser le Mondial seuls”.

Des « pays frères » tournent le dos au Maroc

« Aujourd’hui, l’Afrique a organisé une seule fois la Coupe du monde, nous voulons une deuxième chance pour prouver les capacités de l’Afrique et faire rêver la jeunesse et les jeunes talents africains », espérait le président de la fédération marocaine Fouzi Lakjaa peu avant le vote.

Mais la déception était grande pour les Marocains, puisque des pays dites « frères » et arabes ont préféré la candidature « United » à l’image du Liban, de l’Arabie saoudite, du Bahreïn et des Emirats Arabes Unis.

L’Algérie représentée par le président de la FAF Kheireddine Zetchi a voté pour le dossier marocain, à l’instar de la Tunisie, l’Egypte, la Libye, le Soudan, et la Palestine.

Le Qatar, Oman, et le Yémen, sont les seuls pays du Golfe à voter pour le Maroc. Nul doute que si les « pays frères » avaient voté et défendu la candidature marocaine, le vote aurait été différent. La Russie, qui avait pourtant annoncé qu’elle voterait Maroc 2026 a voté finalement pour « United ».

En Europe, le Maroc a reçu le vote favorable de la France, l’Italie, la Belgique, l’Albanie, Belarus, Luxembourg, Pays-Bas, Estonie, Turquie, Slovaquie, et la Serbie.

Voici la liste des 65 fédérations qui ont voté pour le Maroc :

Albanie, Algérie, Angola, Belarus, Belgique, Brésil, Brunei, Burkina, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Chine, Taïwan, Comores, Congo, République démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Egypte, Guinée Equatoriale, Erythrée, Estonie, Ethiopie, France, Gabon, Gambie, Guinée Bissau, Italie, Kazakhstan, Kenya, Corée du Nord, Libye, Luxembourg, Macao, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Maurice, Pays Bas, Niger, Nigéria, Oman, Palestine, Qatar, Rwanda, Sao Tome & Principe, Sénégal, Serbie, Seychelles, Slovaquie, Somalie, Sud Soudan, Soudan, Swaziland, Syrie, Tadjikistan, Tanzanie, Togo, Tunisie, Turquie, Ouganda, Yemen, Zambie.

Commentaires

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Le FFS s’étonne que « la moitié du budget de l’État » soit affectée aux services de sécurité

Le FFS a mis samedi en garde le « régime » contre « tout dérapage » pouvant affecter ...

Partages
%d blogueurs aiment cette page :
bypass shell
wacth porn
hacklink mature porn